Alceis, le Blog

Tout savoir ou presque sur ce que pensent les expatriés

Version imprimableEnvoyer à un amiversion PDF
expatriation London

La 9è édition de l’étude mondiale HSBC « Expat Explorer » est parue. Elle a sondé 26 871 expatriés de 190 pays par le biais d’un questionnaire en ligne en mars et avril 2016.   Cela en fait l’étude la plus importante au monde par le nombre de répondants expatriés. Ils étaient 22 000 l’année dernière.

L‘étude couvre trois aspects de la vie des expatriés  

- la vie professionnelle et les finances

 - la qualité de vie et l’immersion culturelle

 - la vie de famille et l’éducation des enfants.

Elle offre un classement agrégé et par catégorie.  En voici les principaux enseignements :

La génération Y est plus encline à s’expatrier, en quête de nouveaux défis de vie

43% des expatriés issus de la génération Y se sont installés à l’étranger dans cet objectif. Ils ne sont plus que 30% au-delà de 55 ans à avoir les mêmes aspirations.

Parmi ces « millenials » âgés de 18 à 34 ans, 49% considèrent que leur activité professionnelle est plus épanouissante dans leur pays d’expatriation comparé à leur pays d’origine, notamment grâce à un meilleur environnement professionnel. 58% d’entre eux, âgés de moins de 34 ans, estiment que leur expatriation leur permettra d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles, la moyenne se situant à 47% tous âges confondus.   

 Cette génération Y voit l’expatriation comme un levier pour réaliser une ambition professionnelle.  37% d’entre eux se sont expatriés pour améliorer leurs perspectives de carrière loin devant la génération X (35-55 ans) à 25% et devant les plus seniors (12%).

49% declare they make more money in their host country.

Près de la moitié, 49%, déclare mieux gagner sa vie dans le pays d’expatriation comparativement au pays d’origine, sans pour autant sacrifier la sécurité de l’emploi pour 45% d’entre eux.

Londres et New-York sont les villes les plus attractives professionnellement

Londres et New York arrivent en tête des villes attractives en raison des perspectives d’épanouissement professionnel qu’elles offrent. 71% des expatriés qui y vivent déclarent que leur expatriation dans l’une de ces deux villes améliorera leurs perspectives d’emploi lors de leur retour dans leur pays d’origine ou dans une autre destination, pour une moyenne mondiale à 46%. 54% des expatriés à Londres et 52% des expatriés à New York considèrent que le contenu de leur job y est plus intéressant, et 60% des expatriés qui vivent à Londres estiment que la culture professionnelle y est plus intéressante que dans leur pays d’origine.

Toronto et Sydney tirent leur épingle du jeu en termes de qualité de vie. 59% des expatriés vivant à Sydney se déclarent plus actifs et 77% précisent qu’ils se sont bien adaptés à la population et à la culture locale. Toronto attire particulièrement les plus seniors, soit de plus de 55 ans, qui représentent 51% de la population d’expatriés de la ville canadienne. 

Dubaï, Hong Kong, Zurich et Shanghai sont perçues comme les villes offrant les perspectives financières les plus intéressantes au monde. Près de deux tiers des expatriés vivant à Dubaï (65%) ou à Hong Kong (68%) ont connu une progression de leur niveau de revenus, la moyenne dans le monde se situant à 56%. Zurich est la ville où le pourcentage d’expatriés gagnant plus de 200.000$ par an est le plus élevé puisqu’ils sont 44% dans cette situation. Le pourcentage d’expatriés dans le monde gagnant plus de 200 000$ n’est que de 11%.

Enfin, Paris est mise à l’honneur en matière de culture et d’intégration. 77% des expatriés y apprécient la facilité d’intégration à la culture française, la moyenne se situant à 61%. La quasi-totalité des expatriés apprennent le Français avec un taux record de 92%, et près de 25% viennent y faire des études contre 10% en moyenne dans le monde.

 Singapour encore en tête du classement général

Pour la seconde année consécutive Singapour arrive en tête du classement général, et ce pour tous les indicateurs : qualité de vie, vie professionnelle et finances, et éducation des enfants. La destination est plébiscitée en premier lieu pour le climat de sécurité qui y règne, ainsi que pour la qualité de son environnement éducatif, mais aussi pour ses perspectives économiques et financières.

75% des expatriés déclarent que le système éducatif y est meilleur que dans leur pays d’origine  et 66% d’entre eux précisent que Singapour offre une qualité de vie meilleure que celle de leur pays natal. Plus de 62% précisent qu’ils y gagnent plus que dans leur pays d’origine. C’est aussi l’une des destinations où le salaire moyen des expatriés se situe nettement au-dessus de la moyenne, soit  139 000$ contre 97 000$ dans le monde. 

84% des expatriés à Singapour mettent également en avant le niveau de sécurité. S’ajoute à cela des anticipations favorables quant aux perspectives économiques et financières du pays. Ainsi 73% des personnes interrogées sont confiantes dans l’économie locale contre 52% en moyenne dans le monde.

La France est à la 21ème place, en hausse de 8 points par rapport à l’édition précédente

Même si les expatriés jugent  les perspectives économiques en France toujours aussi peu attrayantes, la France se classant au 36ème rang sur 45 dans cette catégorie, l’amélioration des critères liés à la qualité de vie dans le pays tire le pays vers le haut. La France passe ainsi de la 14ème place à la 9ème sur des critères tels que : la qualité de vie au quotidien, la facilité d’intégration dans la société,  le système de santé, les facilités de logement. Ils sont 47% à déclarer s’être expatriés en France pour améliorer leur qualité de vie et près de 70% ont perçu une amélioration une fois installés en France.  52% d’entre eux précisent que leur santé s’est améliorée depuis qu’ils sont en France et 58% estiment que l’environnement y est plus sain contre respectivement 32% et 52% en moyenne dans le monde.   

L’équilibre vie privée / vie professionnelle et la sécurité de l’emploi sont reconnus comme étant des atouts majeurs de la part des expatriés en France. Ils sont 72% à dire que l’équilibre vie professionnelle / vie privée est meilleur que dans leur pays d’origine, et 52% à estimer que la sécurité de l’emploi est plus forte en France que dans leur pays d’origine.

Les enfants d’expatriés bénéficient aussi de cet environnement : 3 parents expatriés sur 5 considèrent que la qualité de vie de leurs enfants s’est améliorée,  et 58% estiment que leur santé est meilleure. La France offre aussi de nombreux avantages aux parents expatriés pour tout ce qui a trait à l‘éducation de leurs enfants : 59% d’entre eux considèrent que l’éducation y est moins coûteuse, la moyenne mondiale se situant à 26%.

Ils sont, par ailleurs, près de 2/3 des expatriés en France à avoir investi dans de l’immobilier en France, contre 32% en moyenne dans le monde classant la France en première position des pays Européens.

Le rapport monde est disponible sur le site : www.hsbc.fr/expatexplorer   

label magellan coaching 2015
 
expatriation Etats-Unis; relocation

Un petit mail pour vous donner de nos nouvelles. L’installation personnelle s’est bien passée.

relocation Paris

Super service, super support, Nathalie est un atout important pour votre équipe.

expatriation

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre aide très précieuse et votre efficacité dans ce

relocation Paris

Marielle was very helpful and patient and I do not think I could have got anywhere to whe